Outils de survie – les artifices pour échapper à la réalité

Posté par valychristineoceany le 14 juillet 2010

Outil politique :caricatureofsarkozy196969.jpg

Un président comme le nôtre ( président je dis ?) Avec lui nous sommes gâtés au 3ème degré (altéré par putréfaction), on a le droit tous les jours à un feu d’artifice, d’ailleurs c’est fait pour nous éblouir !!!!

 

Outil social :ecran de fumée

Un ordinateur pour faire écran au changement réel, juste un peu de virtuel pour se donner bonne conscience, tromper la solitude ( puisque nous sommes trompés, on trompe à notre tour) s’exprimer sans prendre le risque d’explosion vasculaire et psychologique, garder le sang et la tête froide.
Outil affectif :smsmanquedamour.jpg

Un téléphone portable pour rompre d’avec le passé ( même les amoureux rompent par texto, facile, propre, pas de larmes ni des émotions à affronter, clin, quoi).

 

feudartifice.jpgFigés devant le feu d’artifice, ébouillis par les événements, satisfaits de nos outils, le XXI ème siècle ne sera pas dans les archives puisque virtuel et artificiel !

bébé…et l’être humain ? Il est virtuel, donc, si j’ai encore la tête sur mes épaules et le coeur dans ma poitrine, j’en déduis qu’il est inexistant, ou endormi, ou au stade infantile. Mais je peux me tromper. J’ai une excuse : je vis, heu, je survis dans un monde artificiel entourée par les bons outils.

 

 

6 Réponses à “Outils de survie – les artifices pour échapper à la réalité”

  1. Pierre-Louis dit :

    Oui, c’est comme notre relation : tout à fait virtuelle, enfin presque, je conserve ton livre, et là, ce papier est palpable, réel, et c’est tant mieux. :-)

    Ma réponse :
    Oui, c’est un peu ça, le réel nous echappe au fur et à mesure que le virtuel prend place, en tout cas c’est mon sentiment.

  2. Edmée dit :

    :) C’est vrai que tout va vite et est aseptisé. Ceci dit, je reconnais pas mal de points forts à l’internet. Il y a pas mal de choses qui m’agacent (les blagues qui encombrent la boîte et qu’on reçoit dans toutes les langues; les chaînes qu’il faut faire si on est des femmes épatantes; les spams…) mais en même temps, c’est souvent une version accélérée de la correspondance d’antan, et peut déboucher sur du vrai, créer des affections authentiques…

    Contente de te revoir, ciel, quand tu pars en pause, zzzzzzzzz zzzzzzzzzzz zzzzzzzzzz :)

    Ma réponse :
    Ma Edmée, je prends un vrai plaisir de te lire chez moi. …et là, je pars en Italie cette nuit, donc, ne m’attends pas ;-)
    J’ai tellement besoin du réel que je file !

  3. Pierre-Louis dit :

    Ça y est ! Je viens d’inscrire le mot « Fin » à la rémige bleue !
    Quelle aventure !

    Le « virtuel » m’aura au moins servi à cela, échapper à la solitude de l’écrivain !

    Dans quelques temps, je retirerai mes chapitres de mon blog, pour laisser place à quelques extraits et illustrations, sinon comment pourrais-je trouver un éditeur qui veuille bien de ma prose ?

    Bises.

    Ma réponse :
    Pierre-Louis, je suis contente pour toi et pour ton oeuvre. Je te conseille fortement à l’envoyer à une grande maison d’édition, Actes Sud par exemple dans leur section livres junior, ou une autre à ta convenance. Pierre-Louis, ais confiance en ce que tu as réalisé, c’est un livre magique, une histoire originale, fais tout pour le mettre en valeur. Je sais de mon experience que c’est dure, mais, ne te laisse pas faire…
    je t’embrasse, ben oui, virtuelement ( j’en ai un peu marre du virtuel, je reconnais) tiens moi informée de tes démarches, en privé si tu veux, gros bisous.

  4. Edmée dit :

    Es-tu revenue d’Italie, gorgée de bonnes choses? Je te le souhaite!

    Ma réponse :
    Oui Edmée, suis revenue :-(
    Aventure de mauvais goût à l’aéroport à l’aller. Séjour agréable et au retour j’apprends que je suis une française pas comme les autres, je suis d’origine étrangère voyons, et gare à moi si j’ai envie de…dire merde à cette politique.
    bisous à toi,

    Juste un clin d’œil entre nous – je suis entrain de prendre mon permis moto, c’est ma toute dernière passion, je ferai le tour du monde en moto !

  5. Chr. Borhen dit :

    Pour mémoire : Nos souvenirs n’ont rien en commun avec la réalité extérieure, ils jaillissent de notre réalité intime…

  6. Itinerances dit :

    La vie est un songe … Pedro Calderón de la Barca

Laisser un commentaire

 

Folklore en Europe |
RURALIVRES |
Arcade |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | valentine63
| Le portrait de la femme en ...
| Lire, Voir, Ecouter...